05zPUBLIC-superJumbo

Autopsie d’une success story

Le postulat de base sentait bon pour Dao-Yi Chow et Maxwell Osborne. Leur rencontre a eu lieu grâce à P. Diddy, en 2005. Ces deux stylistes new-yorkais ont commencé par travailler pour le rappeur Sean John, en charge de sa marque de streetwear. Il faudra attendre 2008 pour que Maxwell suivent Dao à Miami, où le premier a lancé sa boutique. Une fois encore, le succès abonde très rapidement. Le duo se démarque en affichant sa patte, avec une ligne de prêt-à-porter masculin singulière.

PS402_Web_HOME_2189x659px_2-1024x308

Leur style adopté à Hollywood

La clé du succès ? Avoir été capable de s’appuyer les codes urbains. Dao-Yi Chow et Maxwell Osborne ne sont pas New-Yorkais pour rien, le hip-hop et le sportwear font partie de leur ADN. Autre force : la production est réalisée localement. L’identité parle à Big Apple. A l’occasion de leur défilé hivernale de l’an passé, les créatifs lancent des modèles féminins. L’esthétisme « edgy » couplé à la touche yankee fait mouche. Les stars de la West Coast adoptent le style qui fait des ravages à Williamsburg. Pour preuve, Jennifer Lawrence est l’une des fers de lance du label Public School à Hollywood.