Avec une ressource en eau vouée au déclin, et une hausse du coût de l’eau chaque année, le choix d’une cuve de récupération d’eau de pluie devient incontournable pour les particuliers. Cet équipement permet de réaliser des économies conséquentes, notamment pour une utilisation au jardin ou pour les sanitaires. Selon l’usage, différents types de cuves d’eau de pluie sont envisageables. Zoom sur les modèles existants.

La cuve à eau de pluie hors sol

Si vos besoins en eau sont ponctuels ou concentrés sur le jardin (arrosage, nettoyage de la voiture, etc.), une cuve hors sol est la meilleure option. Ce type de contenant s’installe facilement sans terrassement et permet de répondre à une consommation mesurée et occasionnelle. Pour l’arrosage, la récupération d’eau de pluie est particulièrement avantageuse. En effet, cette eau non chlorée dispose d’un pH proche de celui des plantes. Il s’agit donc d’une eau plus assimilable par la végétation. Côté esthétique, certaines entreprises spécialisées telles que Ekopluie vous proposent des cuves apparentes. Celles-ci s’intègrent parfaitement à leur environnement sans altérer l’aspect de votre jardin.

La cuve à eau de pluie enterrée

Si vous souhaitez stocker une importante quantité d’eau pour une utilisation extérieure et intérieure, vous pouvez vous orienter vers une cuve d’eau de pluie enterrée. Cette solution vous permet d’éviter la perte de place sur votre terrain et de bénéficier d’une meilleure qualité de conservation. En effet, privée de lumière de photosynthèse, l’eau stockée se dégrade moins rapidement et conserve toute sa fraîcheur. Avec une cuve enterrée, vous pouvez récupérer jusqu’à 10 000 litres d’eau, à raison de 800 à 1000 litres par mètre carré de toiture. Cette eau pourra alors être utilisée à votre guise pour les sanitaires, pour l’arrosage, mais également pour le nettoyage ou le ménage.