Force est de constater, quand on se rend en boutique ou sur un site de vente en ligne, que l’on peut trouver toute sorte de prix pour des modèles en apparence similaires… Alors quelle différence ? La fabrication bien-sûr… Des matériaux aux procédés en passant par le pays de production, nombreux sont les critères (hors valorisation de la marque) qui impactent sur le prix d’une paire de chaussures. Avec des différences de prix qui peuvent être parfaitement justifiées. Voici quelques éléments qui vous permettront de savoir si le prix d’une paire de chaussures de ville en vaut réellement la peine.

Le cuir : critère n°1

La qualité du cuir utilisé est bien-sûr le critère n° 1 à prendre en compte quand on achète une paire de chaussures de ville. Le veau est, la plupart du temps de la partie, mais attention il existe différentes qualités. Ne retenez pas les chaussures réalisées en croûte de cuir ou en fleur de cuir corrigée, ces deux procédés indiquent que le cuir utilisé avait des défauts au départ qu’il a fallu corriger par ponçage ou refente, ce qui implique une diminution de l’épaisseur. Privilégiez les chaussures réalisées en veau Pleine fleur, ceci vous garantit que le cuir n’a subi aucune correction et qu’il conserve donc toute son épaisseur initiale, vous garantissant une durabilité maximale de vos chaussures.

Le procédé de fabrication : critère n°2

Quand on met le prix sur une paire de chaussures de ville, on attend d’elle qu’elles soient à la fois durable et qu’elles permettent des opérations d’entretien comme par exemple le ressemelage. Peu de procédés de fabrication le permettent, parmi-ceux-ci le procédé Goodyear est l’un des meilleurs. Ce procédé permet de coudre la tige (partie haute de la chaussure) sous la semelle intérieure, et sur la semelle extérieure par une autre couture. Ce procédé garantit à la fois une grande solidité, un rendu esthétique incomparable et il permet de ressemeler la chaussure sans altérer la tige le moins du monde. On retrouve notamment ce procédé dans la fabrication des chaussures Church’s.

Les chaussures Church’s : fabrication en Angleterre

chaussure church's
Le qualité du cuir et la méthode de couture sont les deux critères à prendre en compte

Les chaussures Church’s ne font pas vraiment dans le compromis : cuir pleine fleur, couture Goodyear, semelle de qualité et fabrication toujours maintenue en Angleterre depuis la création de la marque il y a un siècle et demi. La fabrication d’une chaussure Church’s requiert pas moins de 250 étapes manuelles et dure près de 8 semaines !

Autant dire que l’on est très loin des procédés de fabrication industriels d’une paire de baskets. Bien entretenues, ce type de chaussures peut tout simplement durer plusieurs décennies ! Church’s démontre ainsi qu’un prix, même élevé, peut être tout à fait justifié par la qualité du produit, sans compter bien sûr l’allure incomparable de ces chaussures de style anglais dont vous pouvez découvrir une petite sélection ici.