Vous avez besoin d’améliorer l’isolation de votre habitation, de réduire la facture de chauffage ou encore d’utiliser une chaudière plus performante ? Vous pouvez recevoir des aides pour financer votre projet de rénovation énergétique. En fonction de votre situation, ces 3 aides suivantes pourront vous être utiles.

Rénovation énergétique

MaPrimeRénov’

Elle remplace, depuis le 1er janvier, les aides fournies par l’Agence nationale de l’habitat ainsi que le crédit d’impôt transition énergétique. Ce dispositif connaît un renforcement à partir d’octobre 2020 dans le cadre du plan de relance de l’économie. Il s’adresse à tous les ménages, aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés. Son montant dépend des revenus et du gain écologique des travaux à entreprendre. MaPrimeRénov’ finance les travaux de rénovation d’une résidence principale et des travaux de rénovation des parties communes.

Eco-prêt à taux 0

Vous pouvez également financer la rénovation énergétique de votre maison avec l’Eco-prêt à taux zéro. Pour cela, vous n’avez pas à faire une avance de trésorerie ni payer des intérêts. Ce dispositif est protégé jusqu’à la date du 31 décembre 2021. Qu’il s’agisse de propriétaires occupants ou de bailleurs, toutes les personnes physiques peuvent bénéficier de ce prêt, y compris en copropriété. Les sociétés civiles non soumises à l’IS peuvent également en profiter à une seule condition : au moins un des associés est une personne physique.

Chèque Énergie

Destiné aux personnes aux revenus modestes, ce dispositif aide au paiement des factures d’énergie du logement. Généralisé en 2018, il remplace les tarifs sociaux de l’énergie. Son montant peut aller de 48 jusqu’à 277 euros par an. La liste des bénéficiaires est établie chaque année par l’administration fiscale. Cette dernière prend en compte le revenu fiscal de référence ainsi que la composition du foyer en termes d’unité de consommation. L’administration fiscale envoie automatiquement le Chèque Énergie par courrier au domicile de l’allocataire.